Newsletter, hommages, Espace Achat et encore d'autres avantages. Découvrez MyMacro: Enregistrez-vous Entrez Découvrez MyMacro: Enregistrez-vous Entrez
1987-2017 : 30 ans de Bien-être et de Connaissance
Accueil / Blog / Médecines alternatives

Les arômes des plantes, une musique pour notre âme

Médecines alternatives

Les arômes des plantes, une musique pour notre âme

Médecines alternatives

Les arômes des plantes, une musique pour notre âme
7 partage(s)

Les raffinés composants aromatiques contenus dans les substances employées en fumigation se libèrent et montent vers le ciel dans un nuage de fumée. Ils descendent profondément en nous lorsque nous les inhalons, et atteignent notre corps, notre âme et notre esprit...


L'équipe Macro Editions

L’histoire de l’encens est aussi vieille que l’humanité elle-même. Très tôt, les hommes ont découvert la chaleur revigorante du feu mais aussi l’art bienfaisant qui consiste à brûler des herbes, des racines et des résines sur des cendres ardentes. L’homme était autrefois bien plus dépendant de son odorat qu’il ne l’est aujourd’hui.

Pour échapper à un danger, à un orage ou à un animal sauvage, les chasseurs-cueilleurs devaient pour ainsi dire le sentir venir. L’odorat leur permettait également de distinguer les aliments sains de ceux non comestibles. En ces temps reculés, le lien avec la nature était encore très fort.

Nos ancêtres savaient habilement reconnaître les vertus que libéraient certaines plantes en se consumant, et avaient conscience que les parfums libérés agissaient profondément en eux. C’est ainsi qu’une réelle culture de l’encens a rapidement vu le jour :

  • Les hommes créèrent des liens avec les sphères éthériques et communiquèrent avec les puissances divines.
  • Ils purifièrent l’atmosphère en la débarrassant des sortilèges démoniaques et sorcelleries en tout genre.
  • Ils guérirent les plans du corps, de l’âme et de l’esprit.
  • Ils recoururent à la désinfection par la fumigation dans le but d’endiguer les épidémies et de chasser la vermine.

Encens pour renforcer la concentration

Exemples d'encens pour renforcer la concentration
1- Elemi 2- Galanga 3- Acore odorant

Les parfums nous influencent et nous guident bien plus que ce que notre conscience nous laisse présager. Ils sont intimement liés à notre perception et à notre corps émotionnel. Les senteurs que dégage l’encens vont bien au-delà d’un simple envoûtement olfactif.

À la différence de la vaporisation, l’élément feu fait figure de médiateur apte à modifier les choses. La fumigation transforme des matières denses en fumée, laquelle transporte l’essence révélée vers des plans subtils. Les raffinés composants aromatiques contenus dans les substances employées en fumigation se libèrent et montent vers le ciel dans un nuage de fumée. Ils descendent profondément en nous lorsque nous les inhalons, et atteignent notre corps, notre âme et notre esprit.

C’est un peu comme si nous nous élevions vers les contrées célestes : la métamorphose commence. L’encens agit sur nous. Laissons cette magie entrer à nouveau dans notre vie ! Notre âme apprécie les fragrances cosmiques. Certaines herbes et résines portent en elles le pouvoir de nous libérer des gouffres psychologiques, de traiter et de nous délester des souffrances émotionnelles. D’autres stimulent nos sens, et même notre sensualité.

encens et meditation

Exemple d'encens pour renforcer la concentration
1- Benjoin de Siam 2- Dammar 3- Gugulon

L’encens aide notre esprit à s’évader du quotidien. Ainsi libéré, il peut se lier aux dimensions supérieures et apercevoir les mondes parallèles cachés. Nous prenons alors du recul sur les tracas de la vie quotidienne et entrevoyons le sens profond de notre être. Il va sans dire que l’encens est aussi en mesure de soulager les maux physiques. Il suffit de penser à l’inhalation du camphre : qu’on l’apprécie ou non, force est de constater son action décongestionnante sur les voies respiratoires et sa capacité à enrayer certains rhumes dès leur apparition.

Et puis, il y a l’ase fétide, appelée également « merde du diable » : rares sont les nez qui apprécient son odeur âcre et amère ; pourtant, elle est employée depuis des siècles à des fins médicinales pour calmer les nerfs et soulager les inconforts digestifs. Utilisée comme encens, elle présente des vertus aphrodisiaques. La myrrhe et le giroflier ont un effet antiseptique, la citronnelle renforce les nerfs et possède des propriétés antidépressives, le rhododendron de l’Himalaya fortifie le coeur et la circulation sanguine, le mastic et l’oliban ont des propriétés désinfectantes et anticoagulantes. On pourrait prolonger à l’infini la liste des vertus curatives des plantes.

Fumigations pour assainir les atmosphères

Exemple d'encens pour renforcer la concentration
1- Ase fétide 2- Fumeterre 3- Eucalyptus

C’est en compagnie d’un ethnopharmacologue, le Dr Christian Rätsch, que je me suis un jour rendue au Népal dans l’intention d’y rencontrer les chamans et les dhoopwalas (des herboristes) et de profiter de leur savoir. Nous avons recueilli auprès les dhoopwalas une certaine quantité de chaque substance à fumigation, nombreuses étaient celles déjà mélangées d’après des recettes anciennes. Quelque peu épuisés à la fin d’une longue et intense journée, nous avons placé tous ces trésors sur le balcon couvert de l’hôtel.

Mais nous ne pouvions pas, malgré notre fatigue, attendre davantage dans le monde des fragrances. Nous avons donc demandé une grande coupe, remplie de charbon flamboyant et nous nous sommes assis à même le sol sur la grande terrasse. Le moins qu’on puisse dire est que nous n’y sommes pas allés avec parcimonie : afin d’en ressentir plus amplement les effets, nous avons jeté de pleines poignées de substances aromatiques sur le charbon fumant, puis placé nos visages au-dessus du pot à encens, en plein coeur de l’épaisse et odorante nappe de fumée. J’ai senti combien mon énergie remontait en flèche. Les plantes de l’Himalaya transmettaient leurs messages, elles emportaient avec elles les troubles corporels, elles nous recentraient et nous emplissaient d’une force nouvelle. Nous avons si bien fait le plein d’énergie que malgré l’heure avancée nous nous sommes mis à tester chacune des substances rapportées avec nous.

Un autre jour, nous nous trouvions dans les montagnes du Népal en compagnie des chamans. Ils recueillent eux-mêmes leurs ingrédients destinés aux fumigations, et pour cela ils tiennent bien évidemment compte des cycles de la nature. Par exemple, ils ne se procurent certaines substances qu’au moment de la pleine lune. La lune ascendante attire vers le haut les forces des plantes abritées jusqu’alors dans les racines, elle les concentre au coeur de la plante. C’est durant la pleine lune que son efficacité atteint son apogée ; ensuite, son potentiel regagne progressivement les racines jusqu’à l’apparition de la nouvelle lune suivante. Chaque plante connaît une période propice à sa cueillette, une période au cours de laquelle elle cède volontiers quelque chose à son feuillage, à sa résine ou à ses racines.

Encens pour affiner la perception

Exemple d'encens pour affiner la perception
1- Akashbeli 2- Racine d’angélique 3- Balsamique blanc de Breu

Les chamans du Népal prennent leur vocation et leur formation très au sérieux, et consacrent la plus grande partie de leur existence à la guérison des maladies. Nous avons eu la chance d’assister à une transe chamanique. Des personnes atteintes de toutes sortes de maladies étaient elles aussi présentes. Tintements de hochets, cliquetis et tambours accompagnaient la séance, de l’encens a été allumé.

En guise de vecteurs de voyage, les chamans népalais utilisent essentiellement de la résine de sal, du cèdre de l’Himalaya, du rhododendron de l’Himalaya, ainsi que du tulsi.

Sur le rythme de la danse et des effluves d’encens, les tambours et les maracas ont résonné aux quatre coins du ciel et dans les trois mondes : le monde inférieur (le bas astral), le médian (le royaume astral dynamique), le monde supérieur (les contrées célestes). Je ressentais l’état de transe surgir peu à peu. Le voyage nous a menés dans le monde inférieur, là où le bruit assourdissant devait tenir les démons éloignés, et où les nuages parfumés devaient nous accompagner et nous protéger.

Toutefois mon esprit n’a pas franchi la porte du monde inférieur car jusqu’alors j’étais seulement habituée à me connecter en toute conscience aux mondes supérieurs. Plus tard, les chamans ont expliqué qu’il était de leur devoir de voyager principalement dans les Enfers car c’est làbas que séjournent les démons responsables des maladies, et qu’il s’agit de rompre et d’annihiler le lien qui les unit aux hommes.

Cette rencontre m’a de nouveau montré à quel point la vie peut être captivante, riche en expériences et s’illuminer lorsque l’on ne pose pas soi-même des limites, lorsque l’on reste ouvert à ces mondes parallèles, à ces énergies et dimensions invisibles aux yeux des hommes.

EXTRAIT du livre "Encens" (Usages, effets et rituels) de Susanne Berk


L'équipe Macro Editions
L'équipe Macro Editions est heureuse de vos présenter son nouveau site. Chiara, Xavier et Sara sont là pour vous proposer le meilleurs des... Lire la biographie
L'équipe Macro Editions est heureuse de vos présenter son nouveau site. Chiara, Xavier et Sara sont là pour vous proposer le meilleurs des publications de MACRO EDITIONS. Nous espérons dans l'avenir de pouvoir augmenter l'équipe de rédaction pour couvrir le plus largement possible les thèmes abordés ici, que l'on pourrait résumer par :... Lire la biographie

7 partage(s)

Articles du Blog qui pourraient aussi vous intéresser


EXTRAIT - Horloge de la Nature
Cadeau EXTRAIT - Horloge de la Nature

Créez votre espace personnel MyMacro pour recevoir ce cadeau !

Recevoir EXTRAIT - Horloge de la Nature