Newsletter, hommages, Espace Achat et encore d'autres avantages. Découvrez MyMacro: Enregistrez-vous Entrez Découvrez MyMacro: Enregistrez-vous Entrez
1987-2017 : 30 ans de Bien-être et de Connaissance
Accueil / Blog / Alimentation et Régime

À quoi cela sert-il de manger ?

Alimentation et Régime

À quoi cela sert-il de manger ?

Alimentation et Régime

À quoi cela sert-il de manger ?
2 partage(s)

Un facteur clé le plus influent pour un meilleur rapport santé/bien-être, c'est l’alimentation !


L'équipe Macro Editions

Nous l’avons vu, de nombreux facteurs concourent à créer santé et bien-être. Mais, de tous, l’alimentation est celui qui interagit le plus directement et immédiatement avec l’organisme, au point qu’en découlent des adaptations physiologiques immédiates.

Nous sommes obligés de manger pour pouvoir garantir toutes les fonctions normales de l’organisme, en particulier :

  1. maintenir constante la température du corps ;
  2. activer le métabolisme et rendre possibles les fonctions des organes vitaux ;
  3. permettre le développement des activités (travail, études, loisirs) ;
  4. soutenir la croissance et le renouvellement cellulaires en réparant les tissus éventuellement endommagés.

1. Température corporelle constante.

Maintenir constante la température corporelle, en tenant compte du fait que le corps tolère difficilement une variation de température intérieure ne serait-ce que de 1 °C, est d’une importance vitale.

Il suffit de penser que notre température physiologique est de 36,5 °C, qu’à 35,5 °C nous sommes faibles et souffrons d’hypothermie, et qu’à 37,5 °C nous avons de la fièvre. Soit deux conditions déjà pathologiques.

L’homme est un animal qui vit en équilibre homéothermique, ce qui signifie qu’il doit conserver une température interne constante, quelle que soit la température extérieure, qui, nous le savons tous, peut dans les climats continentaux connaître des amplitudes de 60 °C (-20 °C en hiver, +40 °C en été).

Maintenir une température constante est donc une opération coûteuse en termes d’énergie, même sans rien faire d’autre.

2. Métabolisme

L’activité métabolique, c’est l’absorption, le traitement et l’élimination des produits biochimiques. Sachez que l’on consomme environ de 1 400 à 1 600 kilocalories (kcal) par jour uniquement pour rester immobile au repos, à une température confortable de 25 °C.

Cette consommation d’énergie nécessaire pour maintenir les fonctions vitales et la température est appelée métabolisme basal.

3. Le développement des activités.

À la consommation d’énergie de base, il faut ajouter celle nécessaire pour accomplir les activités de la vie (travail, études, activité sportive, nutrition, digestion, loisirs, activités artistiques, méditation, activité sexuelle et procréation, etc.).

4. Croissance, renouvellement et réparation.

Pour permettre la croissance de l’organisme, le renouvellement cellulaire normal et la réparation des tissus... 

  • os,
  • muscles,
  • nerfs,
  • organes,
  • tissus conjonctifs,
  • peau,
  • cheveux,
  • ongles,

... il faut pouvoir compter non seulement sur l’énergie qui accompagne la nourriture (kilocalories), mais également sur les nutriments qui la constituent et qui sont réélaborés par l’organisme lui-même :

  • vitamines,
  • minéraux,
  • enzymes,
  • hormones

La nourriture est décomposée en éléments simples, puis envoyée là où elle est nécessaire afin d’être recomposée par l’organisme lui-même dans les composants complexes et les substances dont il a besoin.

Si l’on observe le comportement des animaux et d’autres espèces vivantes, on note qu’il existe dans la nature la préoccupation insistante de satisfaire le besoin de nourriture. Mais si on y regarde de plus près, on comprend vite que, une fois satisfaite la nécessité de nourrir leur corps, les animaux et les humains se livrent à d’autres activités :

  • principalement jeu/travail/études,
  • reproduction/sexe,
  • protection/éducation des petits/enfants,
  • développement du potentiel de survie du troupeau/famille,
  • acquisition et conservation de terres/maison,
  • amélioration des conditions de vie

L’être humain a en outre la capacité d’être conscient, c’est-à-dire de se rendre compte des pensées, des désirs, des sentiments, des objectifs, des besoins et des émotions qu’il vit, et de comprendre les effets de ses actions pour le meilleur ou pour le pire, autrement dit d’être responsable. En lui, comme nous l’avons dit, se manifeste la Conscience qui a l’évolution pour objectif intrinsèque.

Pour l’homme, vivre ne peut plus signifier seulement manger, dormir, déféquer et avoir des relations sexuelles. Son niveau de développement actuel lui impose de comprendre, par exemple, que manger n’est pas la seule chose qui compte dans la vie.

Cela ne vaut pas, bien sûr, pour les gens affamés qui vivent dans la pauvreté et ne savent pas quand ils prendront leur prochain repas. Avant de parler de conscience, ils devront se remplir le ventre !

Mais l'alimentation, est-ce un acte médical ou un acte pédagogue ? Réponse de Michel Riefoli 


 

EXTRAIT DU LIVRE de Michel Riefoli : Mangez sain et naturel

 


 

> Les principes fondateurs de l'alimentation VegAnic <

 


L'équipe Macro Editions
L'équipe Macro Editions est heureuse de vous présenter son site internet. Chiara, Sara et Xavier sont là pour vous proposer le meilleur des... Lire la biographie
L'équipe Macro Editions est heureuse de vous présenter son site internet. Chiara, Sara et Xavier sont là pour vous proposer le meilleur des publications de MACRO EDITIONS. Nous espérons dans l'avenir pouvoir augmenter l'équipe de rédaction pour couvrir le plus largement possible les thèmes abordés ici, que l'on pourrait résumer par :... Lire la biographie

2 partage(s)

Articles du Blog qui pourraient aussi vous intéresser