Newsletter, Omaggi, Area acquisti e molto altro. Scopri MyMacro: Enregistrez-vous Entrez Découvrez MyMacro: Enregistrez-vous Entrez
1987-2017 : 30 ans de Bien-être et de Connaissance

Le Yoga à Noël

Écrit par: L'équipe Macro Editions | Santé et Bien-être, Spiritualité

Le Yoga à Noël

Deux suggestions pour un rituel de spiritualité

Noël et le jour de l’an approchent. Durant le solstice d’hiver, autour du 21 décembre, nous affrontons la nuit la plus longue de l’année et saluons en même temps la lumière qui désormais, jour après jour, augmentera jusqu’au solstice d’été. Cette période de l’année, dans notre culture et dans de nombreuses traditions, est fortement liée à la spiritualité : nous célébrons une naissance sacrée, la victoire de la clarté sur l’obscurité (le Sol Invictus des romains) et la renaissance de la lumière. Et, en effet, de nombreux rituels sont traditionnellement liés à cette dernière.

Les rituels sont importants, mais peu d’entre eux ont aujourd’hui leur place dans notre vie, occultés par le manque de temps, la routine et la course consumériste aux préparatifs des fêtes.

En tant que pratiquants du yoga, pouvons-nous nous préparer à Noël et ramener la spiritualité dans nos rencontres avec nos êtres chers durant les fêtes ?
Nous vous proposons deux rituels simples mais puissants issus de la tradition yogique dans lesquels vous pourrez aussi, pourquoi pas, impliquer vos amis et proches réunis pour célébrer Noël et le Nouvel An, pour partager aussi avec eux un moment consacré à la spiritualité.

Trataka, la méditation sur la bougie

J’aime rappeler que “le yoga a un message pour le corps, un message pour l’esprit et aussi un message pour l’âme” (paroles de Swami Kuvalayananda) et, à l’approche de Noël, je ne manque jamais d’amener à mes cours de yoga, pour chacun de mes élèves, un « cadeau » pour ces trois aspects : une orange pour le corps, une lecture pour l’esprit et une bougie (ou une feuille de laurier à faire brûler) pour l’âme.

Dans le yoga, il existe un rituel qui semble fait exprès pour des événements tels que ma « leçon de Noël » : trataka, le regard fixe vers une bougie.
Vous pouvez l’effectuer facilement même chez vous et le pratiquer également en groupe : proposez-le à vos proches durant la nuit de Noël.

  • Placez une bougie devant vous, allumée, à environ 15-20 centimètres, si possible à la hauteur de vos yeux (mais par terre peut également convenir).
  • Adoptez une position confortable, que vous pourrez conserver facilement durant 5-10 minutes.
  • Fixez la flamme de la bougie, sans cligner des yeux. Ces derniers, sans le nettoyage naturel qu’effectuent les paupières chaque fois que nous clignotons des yeux, se mettrons à larmoyer, sans effort.
  • Laissez couler les larmes, sans vous préoccuper de les essuyer, ni de vous moucher le nez ; ne vous souciez de rien d’autre que de « Laisser s’écouler » ce qui veut vous quitter, avec les larmes qui, comme nous le savons, « nettoient » également les douleurs.

Un rituel pour la nouvelle année : que faut-il laisser derrière soi et que faut-il emmener

Voici un petit rituel que j’aime proposer à mes élèves à l’approche de la nouvelle année. Il est simple à exécuter et riche en investissement et en signification personnelle.

  • Écrivez sur deux papiers distincts une chose que vous ne souhaitez pas emmener dans la nouvelle année et une intention (dans le yoga, cela s’appelle sankalpa), un désir, quelques chose que, au contraire, vous souhaitez développer dans l’année à venir.
  • Le papier contenant la pensée (l’événement, l’émotion, un trait de notre caractère que nous n’aimons plus…) que nous souhaitons éloigner de nous sera brûlé durant la nuit du 31 décembre.
  • Le papier sur lequel nous aurons écrit le sankalpa sera au contraire confié à l’eau (un fleuve, un lac, la mer, un torrent, voire une fontaine, un canal…), qui l’amènera où il doit aller, le matin du premier jour de la nouvelle année.

 

Écrit par Cinzia Picchioni :

Elle a débuté sa pratique du yoga en 1979 à Milan, sa ville natale ; en 1985, elle part à Turin pour suivre un cours de formation de trois ans pour les enseignants de l’Istituto Kuvalayananda, où elle étudie auprès de professeurs italiens et indiens et obtient son diplôme en 1987.

Cofondatrice de l’Isyco (Istituto per lo Studio dello Yoga e delle Culture Orientali – Institut pour l’Étude du Yoga et des Cultures Orientales) de Turin, Cinzia forme des enseignants de yoga, et donne également des cours pour débutants, pratiquants avancés et personnes du troisième âge. Elle a publié des ouvrages sur le yoga et le style de vie yogique, ainsi que de nombreux articles.



Cela pourrait vous intéresser