Newsletter, hommages, Espace Achat et encore d'autres avantages. Découvrez MyMacro: Enregistrez-vous Entrez Découvrez MyMacro: Enregistrez-vous Entrez
1987-2017 : 30 ans de Bien-être et de Connaissance
Accueil / Blog / Développement personnel

Les conflits psycho-spirituels et le pouvoir de nos croyances

Développement personnel

Les conflits psycho-spirituels et le pouvoir de nos croyances

Développement personnel

Les conflits psycho-spirituels et le pouvoir de nos croyances

Mario Martinez vous présente un domaine émergent de la théologie appliquée appelé psychologie contemplative, une nouvelle discipline qui rassemble les modèles d’enquête mystico-théologique occidentaux et orientaux pour explorer comment les croyances spirituelles affectent la santé physique et mentale.

Les conflits psycho spirituels :

  • comment ils peuvent imiter des troubles psychiatriques,
  • et comment aborder la racine de ce problème ?

La contribution unique de la psychologie contemplative à notre compréhension de la théologie en tant que système de croyance est que, plutôt que d’étudier les religions avec une orientation psychologique particulière, elle étudie la psychologie dans chaque religion.

Par exemple, au lieu d’examiner le bouddhisme du point de vue psychanalytique ou d’autres perspectives théoriques, elle étudie la psychologie intégrée dans les enseignements du bouddhisme lui-même. Cette méthode nous permet d’extraire la valeur psychologique d’un modèle théologique sans notions préconçues.

Nous éprouvons des croyances métaphysiques (que ce soit à propos de Dieu, de la nature ou de toute autre entité) avec notre corps-esprit, et par conséquent, cela affecte notre biologie. En fait, même les athées sont affectés par leurs croyances parce que croire que quelque chose n’existe pas est toujours une croyance.

Alors que vous soyez religieux, spirituel ou athée, je vous invite à entrer dans cette zone d’enquête (introduction) avec un esprit ouvert.


L'équipe Macro Editions

Le pouvoir de nos croyances

Ce que nous choisissons de croire affecte la façon dont nous traitons notre monde, et nous construisons notre « monde » en fonction de ce que nous percevons avec notre cerveau culturellement formé. Alors, qu’est-ce que la réalité ? Cela dépend de votre équipement perceptuel et de votre histoire culturelle.

EXEMPLE: Quand vous regardez un tournesol

Vous voyez des nuances de jaune et d’orange dans la gamme entre infrarouge et ultraviolet de votre vision humaine. Mais si une abeille regarde le même tournesol, elle voit des couleurs ultraviolettes, et un serpent voit les infrarouges.

Est-ce que le tournesol a changé ? Non. Il a simplement co-écrit la « réalité » du percepteur en fonction de ses capacités de perception.

Bien que je ne sois pas réductionniste, en tant que scientifique, j’admets que nous sommes limités par notre enveloppe physique. Mais nos pensées, nos rêves et nos croyances transcendent cette enveloppe physique. Et bien que nous pensions dans les limites de notre corps biologique, nous sommes plus qu’un corps.

Au moment où nous engageons une croyance, elle se transforme en quelque chose d’autre que le corps dans lequel elle a été co-écrite.

Paradoxalement, bien qu’une croyance ne soit pas « physique », elle peut affecter notre corps physique. Quand les entités que nous appelons croyances se rapportent à l’existence de quelque chose au-delà de notre aspect physique, elles entrent dans une dimension que j’appelle psycho spirituelle, qui comprend les croyances spirituelles, religieuses et théologiques ainsi que toute autre conception de l’existence au-delà de notre vie physique.

Comment vos croyances affectent votre santé et votre longévité ?

  • Croire qu’on vous aime, que ce soit vrai ou non, affecte positivement votre santé et votre longévité.
  • Inversement, croire que vous n’êtes pas aimé, que ce soit vrai ou non, affecte négativement votre santé et votre longévité.

J’ai été témoin du premier aspect lors de mes enquêtes auprès des centenaires, et du deuxième aspect chez les patients qui ne peuvent pas guérir, indépendamment de l’intervention médicale, en raison de leur manque d’amour-propre. Vous pouvez également voir comment le manque d’amour-propre affecte la longévité par le taux élevé de décès par suicide et overdose parmi les célébrités. Bien qu’elles soient aimées et admirées par des millions, leur manque d’amourpropre ne leur permet pas de récolter les bénéfices de cet amour.

Mais comment une entité non physique peut-elle affecter notre santé et notre longévité ? (Plutôt que d’entrer dans une enquête philosophique lourde, laissons la science biocognitive faire le travail)

L’esprit et le corps sont inséparables. Notre biologie crée des pensées, et nos pensées créent de la biologie. Nous co-écrivons notre corps-esprit.

La croyance que nous pouvons séparer notre esprit de notre corps est, comme toute autre croyance, un processus corps-esprit inséparable. Ainsi, plutôt que d’essayer de séparer l’esprit du corps, explorons les croyances comme des expressions du corps-esprit qui, parce qu’ils sont inséparables, s’influencent mutuellement.

Tout comme croire que vous êtes aimé est bon pour vous, indépendamment de la confirmation que vous êtes aimé, les études montrent que les croyances spirituelles affectent positivement votre santé. Je me souviens de ce que Pascal disait : que Dieu existe ou non, il y a plus d’avantages et moins de mal à croire en lui que de ne pas y croire. Bien que la gageure de Pascal fût assez intelligente, permettez-moi de clarifier la condition qu’il proposait.

Des études montrent que les gens qui croient en Dieu et qui fréquentent régulièrement les services religieux avec leur famille ont une meilleure santé et longévité que les non-croyants.

Mais allons plus loin. D’autres études démontrent que les avantages s’appliquent uniquement à ceux qui croient en un dieu d’amour, plutôt qu’en un dieu courroucé.

Il y a d’autres facteurs non spirituels ici que nous devons inclure dans notre enquête. Vous pouvez éprouver des avantages psycho-neuro-immunologiques en croyant en une entité aimante, que cette entité existe ou non.

Et tout rituel d’amour, religieux ou non, effectué avec la famille a des avantages pour le bien-être.

La recherche en psychologie sociale ajoute un facteur de plus : les gens qui s’adonnent à l’adoration régulièrement avec leur famille sont moins susceptibles de s’engager dans un comportement risqué ou nuisible.

Est-ce que cela signifie que l’un provoque l’autre ? Non. Les deux partagent la co-écriture.


 

PARTIE 2 : Les 4 étapes du changement 



L'équipe Macro Editions
L'équipe Macro Editions est heureuse de vos présenter son nouveau site. Chiara, Xavier, Guenda et Matteo sont là pour vous proposer le meilleurs... Lire la biographie
L'équipe Macro Editions est heureuse de vos présenter son nouveau site. Chiara, Xavier, Guenda et Matteo sont là pour vous proposer le meilleurs des publications de MACRO EDITIONS. Nous espérons dans l'avenir de pouvoir augmenter l'équipe de rédaction pour couvrir le plus largement possible les thèmes abordés ici, que l'on pourrait... Lire la biographie

Articles du Blog qui pourraient aussi vous intéresser


EXTRAIT - Horloge de la Nature
Cadeau EXTRAIT - Horloge de la Nature

Créez votre espace personnel MyMacro pour recevoir ce cadeau !

Recevoir EXTRAIT - Horloge de la Nature