Newsletter, hommages, Espace Achat et encore d'autres avantages. Découvrez MyMacro: Enregistrez-vous Entrez Découvrez MyMacro: Enregistrez-vous Entrez
1987-2017 : 30 ans de Bien-être et de Connaissance
Accueil / Blog / Actualités et Conspirations

La 12e planète chez Macro Editions !

Actualités et Conspirations

La 12e planète chez Macro Editions !

Actualités et Conspirations

La 12e planète chez Macro Editions !

Les traductions des textes sumériens, assyriens, babyloniens et hittites ont mobilisé des légions de linguistes savants pendant près de deux siècles. Parole de l'auteur et du traducteur.


L'équipe Macro Editions

De l’ensemble des preuves que Zecharia Sitchin a amassé pour aboutir à ses conclusions, l’élément essentiel est l’homme lui-même. De certaines façons, l’homme moderne – l’Homo sapiens – est un étranger à sa terre.

Depuis que Charles Darwin a plongé les savants et les théologiens de son temps dans la consternation quand il a démontré le processus de l’évolution, la vie sur terre est pistée à travers l’homme et les primates, les mammifères et les vertébrés, et plus loin encore dans le dédale des formes de vie les plus primitives jusqu’au point, il y a des milliards d’années, de l’émergence supposée de la vie.

Mais les savants d’aujourd’hui, dès lors qu’ils ont touché à ces grands débuts et qu’ils ont commencé à escompter la probabilité de l’existence de la vie dans notre système solaire et au-delà, se sont posé des questions sur la vie sur terre : d’une certaine manière, elle n’appartient pas à ce monde.

Car si elle avait éclos sous la pression de toute une série de réactions chimiques spontanées, pourquoi la vie sur terre ne connaît-elle qu’une seule source et non une multitude d’origines aléatoires ?

Et pourquoi tout le matériau vivant sur terre contient-il trop peu des éléments chimiques qui abondent en son sein au profit des éléments rares sur notre planète ?

La vie, alors, aurait-elle été importée d’ailleurs ?

Parole de l'auteur : Zecharia Sitchin

Zecharia Stichin auteur

"La source première des versets bibliques que je cite dans La 12e planète reste l’Ancien Testament dans le texte hébreu original. Merci de garder à l’esprit que toutes les traductions consultées – les majeures sont listées à la fin de l’ouvrage – ne sont justement que cela : des traductions ou des interprétations. Pour l’analyse ultime, la seule chose qui compte est ce que le texte hébreu original exprime.

Pour la version retenue dans La 12e planète, j’ai comparé les traductions disponibles entre elles et les ai rapprochées de la source hébraïque comme des textes/récits sumériens et akkadiens pour en arriver à ce que je pense être le rendu le plus pertinent.

Les traductions des textes sumériens, assyriens, babyloniens et hittites ont mobilisé des légions de linguistes savants pendant près de deux siècles. Le déchiffrement de l’écriture et de la langue fut suivi par la transcription, la translittération avant de parvenir à la traduction.

Dans bien des cas, il ne me fut possible de choisir entre des traductions différenciées ou interprétées qu’après avoir vérifié les transcriptions et les translittérations les plus anciennesPour d’autres passages, le dernier apport d’un chercheur contemporain a pu jeter une lumière nouvelle sur une traduction ancienne.

La liste des sources des textes du Proche-Orient, telle que je la livre à la fin de cet ouvrage, part donc des plus anciennes pour se terminer par les plus récentes. Elle est complétée par les publications savantes où j’ai trouvé des contributions de valeur pour la compréhension des textes.

Zecharia Sitchin (1920 - 2010)

Parole du traducteur : Olivier Magnan

"Quand je rencontre pour la première fois Zecharia Sitchin, dans les années 1980,  La 12e planète est paru quelque quinze années auparavant aux États-Unis. Le vieux monsieur qui me reçoit dans son appartement de New York, dans un petit bureau plutôt nu où trône une machine à écrire, a déjà écrit à cette époque trois ou quatre autres tomes de ses Chroniques terriennes qui en compteront une dizaine, best-sellers un peu partout dans le monde, mais pas en France. [...]

Ce n’est que bien des années plus tard, d’abord en 2004 puis à partir de 2010, que j’aurai la chance de « m’attaquer » à la plupart des tomes des Chroniques terriennes à l’invite de son courageux éditeur italien actuel – Gruppo Macro Editoriale, une maison d'édition qui montre aux éditeurs français, en toute liberté, qu’un auteur de la qualité de Sitchin ne peut rester inconnu en ce pays des idées…

En 2017, l’acquisition des droits de La 12e planète pour la langue française donne l’occasion à l’éditeur de proposer au public français une nouvelle découverte du premier ouvrage de cet authentique chercheur – n’en déplaise à ses contempteurs. Je me replonge alors pour la première fois dans ce texte initial pour m’apercevoir qu’il constitue sans nul doute la pièce maîtresse de toute l’œuvre de celui qui a malheureusement disparu en 2010.[...]

Plus de trente ans après sa parution, rien n’y est dépassé.

Aucune donnée ne se montre obsolète. Sur le plan purement scientifique, il est inattaquable. Mieux, la science astronomique vient de lui donner raison sur un point fondamental : la « 12e planète » existe !

En 2014, Nature publie les travaux de deux astrophysiciens de la Carnegie Institution of Science et de l’observatoire Gemini d’Hawaï qui tendent à montrer que des objets de la ceinture de Kuiper1 semblent influencés par « une planète massive » depuis les tréfonds du système solaire.

Aussitôt, deux autres jeunes astrophysiciens du California Institute of Technology (Caltech), Michael Brown et Konstantin Batygin, se mettent au travail pour… réfuter une telle assertion. Mais en 2016, confrontés à la réalité, ils confirment et prédisent bel et bien à leur tour l’existence de cette « planète massive » ! Brown parle de « perturbateur massif ». Des mots que Sitchin aurait pu employer dès 1976 !

Depuis, celle que l’on nomme « planète 9 » faute de deviner que les Sumériens des ive et iiie millénaires av. J.-C. (sic) lui attribuaient le rang 12 en comptant le Soleil, la Lune et… Pluton (déclassé entre-temps) fait l’objet d’un consensus rare de la part de la communauté scientifique. Les chiffres et les données parlent !

Imagine-t-on bien ce qu’une telle « confirmation » signifie ?

Peut-il relever d’une coïncidence, comme l’écrirait Sitchin, que la planète qui hante littéralement la littérature sumérienne, le « dieu » que les archéologues et les théologiens ont vite classé parmi les mythes, apparaisse par le calcul – pour l’instant – sous la forme d’un objet céleste massif « un peu inférieur à la taille de Neptune » – ce que révèlent les mêmes textes !

Pour l’heure, les « inventeurs » de cet hôte supplémentaire du système solaire sont incapables d’en préciser la période orbitale – 10 000 à 20 000 ans, disent-ils, ce qui suppose qu’ils n’en savent rien.

Si, dans les mois ou les années à venir, la communauté scientifique révise son estimation pour prêter à cette planète encore invisible une orbite de l’ordre de 3 000 ou 4 000 années terrestres, deux des « prédictions » véhiculées par des épopées de l’ancien Proche-Orient se seraient alors vérifiées.

La troisième – l’existence d’une civilisation hautement évoluée sur cette planète même, à laquelle personne ne songe car on la considère a priori comme glacée et peut-être gazeuse – deviendrait ipso facto hautement vraisemblable…

Car à l’heure où, chaque jour ou presque, les astrophysiciens dénichent des exoplanètes beaucoup plus éloignées qui montrent que même en l’absence de « soleil », pour certaines, leur noyau les alimente en énergie et en chaleur, est-il encore concevable d’écarter d’un haussement d’épaules l’hypothèse que la « 12e planète » puisse abriter la vie… et bien davantage ? Au sein même du système solaire, une lune de Saturne, Encelade, pourrait celer sous sa surface gelée un océan tiédi par son noyau, porteur de vie !

Si un jour prochain la « planète des Nephilim », bien avant son approche de la Terre, livrait aux scientifiques cette réalité cosmologique-la, des millions de lecteurs de Zecharia Sitchin devraient inviter toute l’humanité à prendre conscience de son véritable destin : y est-elle prête ?
 

Olivier Magnan

****

La 12e planète - (nouvelle traduction)

Les Sumériens l’annonçaient La science vient de la redécouvrir

LIVRE la 12e planète

****

>> Tous les livres de Zecharia Sitchin parus chez Macro Editions <<

 


L'équipe Macro Editions
L'équipe Macro Editions est heureuse de vos présenter son nouveau site. Chiara, Xavier, Guenda et Matteo sont là pour vous proposer le meilleurs... Lire la biographie
L'équipe Macro Editions est heureuse de vos présenter son nouveau site. Chiara, Xavier, Guenda et Matteo sont là pour vous proposer le meilleurs des publications de MACRO EDITIONS. Nous espérons dans l'avenir de pouvoir augmenter l'équipe de rédaction pour couvrir le plus largement possible les thèmes abordés ici, que l'on pourrait... Lire la biographie

Articles du Blog qui pourraient aussi vous intéresser


EXTRAIT - Horloge de la Nature
Cadeau EXTRAIT - Horloge de la Nature

Créez votre espace personnel MyMacro pour recevoir ce cadeau !

Recevoir EXTRAIT - Horloge de la Nature