Newsletter, hommages, Espace Achat et encore d'autres avantages. Découvrez MyMacro: Enregistrez-vous Entrez Découvrez MyMacro: Enregistrez-vous Entrez
1987-2017 : 30 ans de Bien-être et de Connaissance
Accueil / Blog / Médecines alternatives

Avoir une meilleure vue qu'à 20 ans, est-ce possible ?

Médecines alternatives

Avoir une meilleure vue qu'à 20 ans, est-ce possible ?

Médecines alternatives

Avoir une meilleure vue qu'à 20 ans, est-ce possible ?
5 partage(s)

 Est-il possible, après la quarantaine (ou plus), de remédier à une "demi-vie" d'habitudes occulaires dégénératrices ?


L'équipe Macro Editions

Qu’est-ce que la méthode Bates ?

Il s’agit d’un ensemble de pratiques naturelles ayant pour but d’apprendre aux personnes qui les utilisent comment éliminer l’effort visuel, qui est toujours inconscient. Ceux qui ne voient pas bien ne s’en rendent généralement même pas compte mais sont en permanence, rigoureusement en permanence, en train de s’efforcer de voir.

Lorsque l’on apprend à percevoir cet effort et la manière dont il se traduit, on devient également capable de l’éliminer. Selon le docteur Bates, tout trouble de la réfraction, et même toute pathologie de notre système visuel, découle d’une tension mentale, ou strain, qui détermine un effort visuel inconscient. 

Nous pouvons corriger notre trouble de la réfraction et voir bien en portant des lunettes ou des lentilles de contact, ou en subissant des interventions de chirurgie réfractive, mais dans aucun de ces cas nous n’éliminerons l’effort visuel (ceux qui portent déjà des corrections pour mieux voir le savent, puisque au bout d’un certain temps ils sont obligés d’en augmenter la puissance dioptrique).

Le seul moyen susceptible d’éliminer, ou du moins de réduire, l’effort visuel est la pratique de la méthode Bates. Les principes sur lesquels repose cette méthode, comme l’a admis le docteur Bates lui-même, n’ont pas été inventés par lui mais par la nature, et il les a seulement observés et rapportés.

 ****

Les 4 principes fondamentaux de la méthode Bates

En essayant la méthode Bates vous pourrez avoir des preuves tangibles que le relachement de l'effort visuel a un impact immédiat et permanent sur la vue. Son action repose sur quatre principes fondamentaux qui caractérisent une vue naturellement parfaite :

1. Le mouvement :

Les yeux d’une personne qui voit correctement bougent en permanence lorsqu’ils sont ouverts, effectuant de minuscules mouvements involontaires (environ 3 600 à la minute, soit 60 par seconde).

Ainsi, une infime fraction de ce qui nous entoure est perçue nettement à travers la fovéa (le reste du champ visuel est légèrement moins net, proportionnellement à sa distance de cette zone de l’oeil) et l’ensemble des perceptions de ces portions nettes est décodé par notre cerveau et traduit en une image entièrement nette.

2. La relaxation :

Pour pouvoir se déplacer avec la rapidité dont nous venons de parler, le système visuel entier doit se trouver dans une constante condition de relâchement dynamique. Il serait impossible d’effectuer des mouvements aussi rapides en utilisant des muscles volontaires placés autour.

Les micromouvements caractéristiques sont réalisés par le biais des muscles lisses, contrôlés par le système nerveux autonome, qui ne peut gérer tout cela efficacement que dans un état de relaxation.

3. La vision centrale :

Résultat des deux principes précédents. Lorsque le système visuel entier se trouve dans un état de relâchement et peut donc se déplacer sans effort, accomplissant ainsi la tâche pour laquelle il a été créé, la vision à travers la fovéa est parfaitement nette, et donc centralisée comme prévu. Tant que subsistent des stress et tensions divers, le système visuel ne peut absolument pas être utilisé de manière naturelle.

La vision centrale risque d’être en partie confondue avec la périphérique (à cause de perceptions provenant de parties de la rétine autres que la fovéa et plus ou moins distantes de celle-ci). La vision dans son ensemble sera donc trouble et moins bonne qu’elle ne le devrait.

4. Mémoire et imagination visuelle :

Ces deux composantes concourent activement à l’intégralité du processus de vision, bien plus qu’on ne pourrait le croire. Il est impossible de voir quelque chose de manière nette si on n’en a pas le souvenir ou si on ne peut l’imaginer correctement.

Le processus de vision se déroule dans le cerveau, non dans les yeux et, lorsque le souvenir de ce que nous regardons ou l’image que nous nous en faisons demandent un effort pour être représentés, la perception visuelle finale est de moins bonne qualité.

Cette description n’est qu’une représentation schématique de la méthode Bates. La pratique correcte de cette méthode, selon les indications des chapitres à venir, fournit au système visuel entier une série de stimulations adéquates en vue de son utilisation sans effort.

****

Voici deux exercices détaillés de la méthode Bates

Faites durant quelque temps les exercices indiqués. Vous pourrez probablement observer les premiers effets positifs bien plus tôt que vous ne le pensez. Vous pourrez alors poursuivre votre pratique afin d’obtenir des résultats encore meilleurs. Voici deux exemples d'exercices, le palming de base et le labyrinthe :

PALMING DE BASE

  1. Asseyez-vous confortablement face à une table.
  2. Couvrez vos yeux avec les paumes de vos mains en coupes.
  3. Ouvrez les yeux et vérifiez qu’aucune lumière ne pénètre, qu’il n’y a pas de fissure, puis refermez les yeux.
  4. Maintenez la position de palming pendant une durée pouvant varier de six-huit minutes à environ une heure. Vous pouvez changer de position comme vous le souhaitez durant ce temps, mais il est important que votre esprit soit focalisé sur ce que vous faites tandis que vous gardez les yeux fermés.
  5. Pensez à un souvenir agréable, à des couleurs qui vous plaisent, aux bruits de fond qui vous entourent, à un morceau de musique que vous aimez, etc.
  6. Terminez votre expérience de palming en maintenant les yeux fermés tandis que vous éloignez lentement les mains de votre visage.
  7. Portez votre attention sur la variation de température que vous pourrez ressentir au niveau des yeux et sur l’augmentation de lumière que vous percevrez à travers vos paupières à mesure que vos mains s’éloignent.
  8. Lorsque vos mains sont à une dizaine de centimètres, étirez vos bras comme si vous vous réveilliez d’un sommeil réparateur, bâillez, bougez la tête, faites de lentes rotations et, en clignant des paupières, ouvrez les yeux et regardez autour de vous pour constater comment vous voyez à ce moment.

exercice palming - vue yeux

LABYRINTHES

  • Vous en trouverez dans quelques hebdomadaires, dans les mensuels de jeux et de quiz. Choisissez les plus compliqués ; demandez éventuellement conseil au personnel du magasin si vous les achetez en librairie.
  • Lorsque vous les résolvez, vous suivez à la fois la pointe de votre stylo et, dans le même temps, vous êtes incités à maintenir votre champ visuel ouvert et relâché. Concrètement, vous utilisez votre vision périphérique pour « comprendre » dans quelle direction aller, et votre vision centrale pour « tracer » votre parcours.
  • Lorsque vous avez terminé un labyrinthe, accordez-vous toujours quelques minutes de palming durant lesquelles vous chercherez à percevoir votre état et ce que vos yeux vous diront sur le moment.


Cet exercice (méthode Bates) du labyrinthe suivi du palming est destiné à… :

– Tous ceux qui ont des troubles de la réfraction sévères, mais également en cas de glaucome, de pathologies du nerf et des voies optiques, de maculopathie ; effectuez toujours l’exercice sans prétendre réussir du premier coup.

– Certains pourraient objecter que les personnes souffrant de maculopathie ne peuvent pas faire cet exercice car leur vision centrale est irrémédiablement détériorée.

– C’est vrai. Mais, d’après moi, uniquement d’un point de vue ophtalmologique.

– Nous parlons cependant ici « d’éducation » visuelle et donc de quelque chose qui a pour but d’aider « autre chose » à fonctionner d’une manière différente, plus naturelle et sans effort aucun, de la manière dont la nature l’a prévue.

– Un stimulus constant dans une direction peut permettre de raviver un mécanisme général dans cette direction, justement.

– Faites donc l’exercice de la manière décrite ci-dessus. Complétez vos perceptions visuelles d’une touche de mémoire et d’imagination, en étant conscient du fait que le but de cette pratique est de faire repartir votre système visuel avec toutes les capacités dont il dispose, y compris celle de s’auto-réparer, du moins autant que possible.

***

Si la thèmatique de l'amélioration de vue, alors cet article peut vous intéresser :

Comment retrouver une excellente vue ? faisons un peu d'exercice !

 

 

****

Extrait du livre de Giorgio Ferrario 

 ****

Si votre problème de vue  a été dignostiqué comme une presbytie, sachez que le même auteur à écrit un ouvrage dédié à ce problème :

Guérir la presbytie avec la méthode Bates (livre\ebook)

 


L'équipe Macro Editions
L'équipe Macro Editions est heureuse de vos présenter son nouveau site. Chiara, Xavier, Guenda et Matteo sont là pour vous proposer le meilleurs... Lire la biographie
L'équipe Macro Editions est heureuse de vos présenter son nouveau site. Chiara, Xavier, Guenda et Matteo sont là pour vous proposer le meilleurs des publications de MACRO EDITIONS. Nous espérons dans l'avenir de pouvoir augmenter l'équipe de rédaction pour couvrir le plus largement possible les thèmes abordés ici, que l'on pourrait... Lire la biographie

5 partage(s)

Articles du Blog qui pourraient aussi vous intéresser


EXTRAIT - Horloge de la Nature
Cadeau EXTRAIT - Horloge de la Nature

Créez votre espace personnel MyMacro pour recevoir ce cadeau !

Recevoir EXTRAIT - Horloge de la Nature