Newsletter, hommages, Espace Achat et encore d'autres avantages. Découvrez MyMacro: Enregistrez-vous Entrez Découvrez MyMacro: Enregistrez-vous Entrez
Le bien-être et le partage des connaissances depuis 1987
Accueil / Blog / Médecines alternatives

Comment guérir les infections à Candida ? (naturopathe)

Médecines alternatives

Comment guérir les infections à Candida ? (naturopathe)

Médecines alternatives

Comment guérir les infections à Candida ? (naturopathe)

Voilà des conditions qui favorisent l’apparition d’une série de troubles pouvant être une bonne base de départ pour l'infection à candida, si on les néglige, pour des pathologies occultes d’importance majeure pour notre santé :

  • La vie quotidienne et ses rythmes frénétiques,
  • le poids croissant de la pollution,
  • l’alimentation industrielle
  • et le stress relationnel 

 Cette infestation cachée donne origine à une série de troubles qui constituent d’ores et déjà une sorte de syndrome pouvant être bien décrit et identifié, quoique avec une bonne dose de patience.

Ces dernières années, surtout dans le domaine des médecines non conventionnelles, un nombre croissant de personnes et de thérapeutes a pris conscience de ce problème. La recherche de solutions apparaît de plus en plus souvent dans les journaux médicaux, sur les sites qui proposent des informations ayant trait à la santé et dans les cabinets des professionnels :

  • Nous sommes persuadés que l’un des états maladifs les moins connus, et pourtant très répandus, est probablement une sorte d’infection chronique à Candida albicans (que nous appellerons « Candida », sous sa forme abrégée) qui frappe notre organisme de façon étendue et qui s’organise en plusieurs colonies dans chaque organe ;
  • comme autre possibilité, nous croyons qu’elle se répand de l’intestin, sa résidence primaire, vers des cibles choisies minutieusement parmi les moins défendues et florissantes de notre corps.

 

 


L'équipe Macro Editions

Face à une telle dévastation de l’organisme, les médicaments antimycosiques conventionnels, tels que la nystatine, ont perdu progressivement leur efficacité au fil des années, et, donc, aussi la faveur des médecins.

Un nombre croissant de thérapeutes s’orientent désormais vers les traitements naturels, en particulier (et en premier lieu) vers les probiotiques. Comme nous avons vu, ce sont des lactobacilles qui ne se bornent pas à rivaliser avec le Candida pour conquérir l’espace vital dans l’intestin, puisqu’ils créent aussi un milieu moins propice à la croissance des levures.

À en juger par tout ce qu’on a dit, il va de soi qu’aucune pilule chimique ne peut résoudre ce problème, et qu’il faut souvent se soumettre à plusieurs traitements et à un régime alimentaire pendant de nombreux mois pour aboutir à la guérison. On doit pourtant rappeler qu’il ne faut ni surcharger l’organisme de toxines, en agissant trop vigoureusement sur le Candida, ni effectuer les traitements tous ensembles.

Mon Plan d’action anti-Candida (naturopathe)

  1. Envisager l’hypothèse qu’il pourrait s’agir d’une infection à Candida, en reconnaissant l’ensemble de ses propres symptômes (voir aussi les questionnaires).
  2. Vérifier la présence du champignon à l’aide d’un test fiable (microscopie à fond noir, EDS, etc.).
  3. Commencer le régime alimentaire prévu.
  4. Introduire certains compléments vitaminiques et minéraux.
  5. Intégrer des probiotiques.
  6. Absorber des enzymes digestives.
  7. Utiliser des remèdes phytothérapeutiques fongicides.
  8. Éviter les antibiotiques et les médicaments dont nous avons parlé.
  9. Tout au long de ce traitement complet, adopter le comportement qui convient le mieux sans s’attendre à aucun progrès significatif avant trois à six mois. Chercher un naturopathe ou un thérapeute capable de donner un soutien lors des différentes phases du parcours thérapeutique.

Une histoire de champignon

En vue d’expliquer une fois de plus (après la vision de Hamer) que la réalité est toujours beaucoup plus complexe que ce que nous voyons et de souligner que nous tendons parfois à la banaliser d’une manière excessive, il faut dire que, selon certains auteurs, les champignons exercent aussi une action utile pour l’organisme humain dans notre société industrialisée contemporaine, puisqu’ils se lient aux particules des métaux lourds (qui sont toxiques pour le corps humain) présentes dans l’organisme à cause de la pollution.

Ces savants estiment donc que tous les champignons vont bientôt quitter leur statut de parasites pour s’élever au rang de symbiotes stables qui cohabitent avec les êtres humains, en offrant en échange leur aide contre les métaux lourds.

Il vaudrait probablement mieux éliminer d’abord les métaux d’une manière différente, ce qui permettrait de ne considérer à nouveau les champignons que comme des envahisseurs à circonscrire.

Et les algues ?

Les chlorelles sont des algues marines qui sont souvent hébergées par des organismes animaux. Elles se lient aux métaux. Certains auteurs préconisent qu’on permette à ces algues de s’installer dans l’intestin de façon ciblée, pour éliminer les métaux d’une manière constante et indolore.

C’est bien une approche qui nous pousserait à revoir notre opinion sur les champignons, ces parasites à éliminer sans regret. Pourtant, si l’on devait choisir entre la possibilité d’être colonisé par des champignons et celle d’être colonisé par des algues, il faut avouer que ce serait un gros dilemme. En un sens, on n’aimerait pas tomber « de Charybde en Scylla ».

En conclusion

Il vaut mieux, donc, laisser faire la nature, sans forcer une colonisation artificielle et incontrôlable. Un équilibre sain et une synergie entre les êtres vivants sont préférables à toute opération de « nettoyage ethnique » ou d’occupation du territoire, en espérant que les champignons comprennent nos exigences…

Pour le naturopathe Valerio Pignatta,  il existe 2 approches principales pour désamorcer l’atteinte du Candida :

  1. enrayer la croissance des champignons
  2. neutraliser leurs effets négatifs sur le corps, tout en renforçant le système immunitaire pour une guérison globale et définitive.

 

En résumé pourquoi lire le livre "Comment guérir les infections à Candida" ?

De quoi parle-t-il ?

Ce livre explique comment prévenir et soigner les infections à Candida en partant du diagnostic, ni toujours immédiat ni toujours facile à faire, pour fournir des outils thérapeutiques tels que l’homéopathie, la phytothérapie, la diététique, la médecine orthomoléculaire, les probiotiques, etc.

Ce qui permet de détruire définitivement les colonies envahissantes et débilitantes de ces agents pathogènes qui peuvent prospérer dans de nombreux organes internes du corps humain, voire déchaîner une maladie systémique.

À qui ce livre s’adresse-t-il ?

Ce livre s’adresse non seulement aux personnes dont un ou plusieurs organes souffrent de candidose et d’infections à Candida, mais aussi aux thérapeutes et aux naturopathes qui pourront le consulter à profit.

Qui l’a écrit ?

Valerio Pignatta, journaliste, naturopathe, auteur et directeur éditorial dans le domaine de la médecine naturelle, a publié de nombreux articles sur les rapports entre la santé et l’environnement, ainsi que des textes de vulgarisation sur la médecine naturelle.

Qu’a-t-il de spécial ?

Cet ouvrage vraiment complet réunit tous les traitements et les remèdes utiles et efficaces (sans effets secondaires) permettant de résoudre les différents types d’infections à Candida, d’ordinaire difficiles à vaincre.


L'équipe Macro Editions
L'équipe Macro Editions est heureuse de vous présenter son site internet. Chiara, Sara et Xavier sont là pour vous proposer le meilleur des... Lire la biographie
L'équipe Macro Editions est heureuse de vous présenter son site internet. Chiara, Sara et Xavier sont là pour vous proposer le meilleur des publications de MACRO EDITIONS. Nous espérons dans l'avenir pouvoir augmenter l'équipe de rédaction pour couvrir le plus largement possible les thèmes abordés ici, que l'on pourrait résumer par :... Lire la biographie

Articles du Blog qui pourraient aussi vous intéresser