Newsletter, hommages, Espace Achat et encore d'autres avantages. Découvrez MyMacro: Enregistrez-vous Entrez Découvrez MyMacro: Enregistrez-vous Entrez
1987-2017 : 30 ans de Bien-être et de Connaissance
Accueil / Blog / Actualités et Conspirations

La théologie ou comment produire et créer l'idée de Dieu

Actualités et Conspirations

La théologie ou comment produire et créer l'idée de Dieu

Actualités et Conspirations

La théologie ou comment produire et créer l'idée de Dieu

 La théologie est en effet une forme de pensée singulière : elle crée et produit l’idée de Dieu


L'équipe Macro Editions

Les innombrables et fantaisistes constructions spiritualistes qui se sont développées au fil des siècles ont été, et sont aujourd’hui encore, souvent opposées les unes aux autres. Il n’empêche qu’elles concourent, au nom d’une sorte d’accord plus ou moins tacite, à la diffusion de la supercherie de base, synthétisée dans une affirmation qui en résume la substance : la Bible parle de Dieu et des mondes spirituels qui, comme le monde matériel, en dérivent et en dépendent.

Christianisme et judaïsme

Ils ont beau diverger grandement à bien des points de vue, ils contribuent efficacement tous deux à la diffusion de ce mensonge de fond, même s’ils agissent au nom de raisons et d’objectifs distincts.

Une personne qui appartient à la communauté hébraïque romaine m’a écrit que les massorètes eux-mêmes devaient œuvrer en profondeur sur les textes bibliques pour en occulter la véritable signification, trop crue et concrète pour se montrer acceptable. Tellement crue et concrète qu’elle constitue une source de risque, un danger pour leur monde. Ils avaient compris qu’il s’agissait d’une question de vie ou de mort, non seulement bien sûr pour eux-mêmes, mais pour le peuple hébreu entier.

Durant les siècles pendant lesquels agirent les massorètes (du VIe au IXe siècles après J.-C.), le peuple d’Israël était dispersé le long des côtes méditerranéennes et en Europe, c’est-à-dire dans ces territoires où deux religions (le christianisme et l’islam) se disputaient la suprématie en se combattant avec une violence et une férocité inouïes. Des fleuves de sang étaient versés par des chrétiens et musulmans au nom de leur Dieu réciproque : dans cette situation, les sages hébreux durent forcément rendre leur texte « compatible » avec les deux religions.

Ce qu’ils firent. Ils en occultèrent, du moins en partie, la concrétude brutale pour le rendre acceptable, utilisable par les théologies victorieuses qui s’affirmaient peu à peu.  Mais, même aux siècles suivants, on a continué à œuvrer pour créer des concordances acceptables.

La théologie est en effet une forme de pensée singulière :

...elle crée et produit l’idée de Dieu, en définit les possibles attributs, puis passe des siècles à discuter de ce qu’elle a elle-même construit. Elle est, en substance, autoréférentielle : faute d’un objet d’étude concret, puisque Dieu ne peut prétendre à la concrétude, elle ne fait que s’étudier elle-même et ressasser ce qu’elle a elle-même construit.

(…) Théologiens, idéologues, maîtres ésotéristes autodésignés, mystiques de natures diverses et d’extractions variées, ont opéré au cours des siècles une sorte de collaboration – parfois tacite et automatique, parfois sciemment complice – en véhiculant le même message en relation avec la Bible. Ainsi, ce qui était à l’origine un récit « normal » d’événements historiques et factuels touchant à l’humanité, je veux dire les Elohim qui sont intervenus en matière d’ingénierie génétique (dont j’ai amplement parlé dans mon ouvrage, Il n’y a pas de création dans la Bible) et le rapport unique entre l’un d’eux (Yahvé) et ce peuple, a été transformé pour constituer le fondement dogmatique d’une pensée religieuse qui, aujourd’hui encore, conditionne, directement ou indirectement, plus de deux milliards de personnes.

Au-delà des multiples aspects de contenu que j’évoquerai bientôt, l’immense, colossal mensonge de base intelligemment construit et diffusé, jusqu’à le transformer en certitude profondément ancrée dans les âmes, s’exprime de cette façon : la Bible est un texte qui utilise un langage cryptique riche de vérités spirituelles profondes, occultes, mystérieuses, présentées sous forme allégorique, métaphorique, à l’aide d’un langage souvent initiatique. Il requiert des interprétations et connaissances qui ne sont pas en possession ou à la portée de tous.

****

EXTRAIT DES LIVRES DE MAURO BIGLINO

 Livre Biglino Bible  Biglino Livre Bible création


L'équipe Macro Editions
L'équipe Macro Editions est heureuse de vos présenter son site internet. Chiara, Sara et Xavier sont là pour vous proposer le meilleur des... Lire la biographie
L'équipe Macro Editions est heureuse de vos présenter son site internet. Chiara, Sara et Xavier sont là pour vous proposer le meilleur des publications de MACRO EDITIONS. Nous espérons dans l'avenir de pouvoir augmenter l'équipe de rédaction pour couvrir le plus largement possible les thèmes abordés ici, que l'on pourrait résumer par... Lire la biographie

Articles du Blog qui pourraient aussi vous intéresser