Newsletter, Hommages, Espace Achats et beaucoup d'autres choses. Découvrez MyMacro : Enregistrez-vous Entrez Découvrez MyMacro: Enregistrez-vous Entrez
1987-2017 : 30 ans de Bien-être et de Connaissance

Le jeu utile pour le yoga avec les enfants

Écrit par: L'équipe Macro Editions | Développement personnel, Formation, Enfants et Adolescents, Nouvelle sagesse, Santé et Bien-être

Le jeu utile pour le yoga avec les enfants

Le yoga est, à tous les âges, un instrument de transformation intérieure. C’est le dénominateur commun de n’importe quelle forme de pratique, à n’importe quelle étape du développement.

L'âge des élèves et leur envronnement culturel (les niveaux de jeu)

 J’ai déjà parlé de l’importance de tenir compte de l’âge des élèves et de leur environnement culturel. L’expérience m’a appris à aborder les enfants à l’aide de contenus et de modalités qu’ils connaissent déjà. Même une habitude bien trop répandue, comme celle qui consiste à jouer aux jeux vidéos, peut être utile pour leur faire comprendre comment on peut progresser dans la pratique du yoga, une étape après l’autre.

Avertissement :

Combien de fois avons-nous entendu dire que les enfants et les adolescents sont souvent mous et peu motivés ?

Sommes-nous certains que cela ne dépend pas du type de propositions qu’ils reçoivent ?

Sommes-nous certains de ne pas nous comporter comme s’ils n’étaient que des récipients à remplir ?

La motivation, le déclic intérieur ne peuvent surgir que si l’on partage les objectifs et si l’on peut évaluer par soi-même les progrès réalisés.

C’est la raison pour laquelle j’ai voulu présenter la pratique du yoga et ses buts aux enfants et que je veux leur offrir un outil simple pour mesurer leurs progrès, qu’on peut aussi conxsidérer comme des niveaux, comme dans les jeux vidéos.

Je commence ainsi :

« Sachez que je connais beaucoup de jeux et que j’aimerais vous en faire faire le plus possible.

Le nombre de jeux que je pourrais vous apprendre ne dépend que de vous.

Avez-vous déjà joué aux jeux vidéos ?

Chaque fois que vous dépassez des obstacles,

vous passez à un niveau supérieur, non ? »

 

Le degré d'intériorisation de l'enfant (le modelage)

Comment je m’imagine les yeux fermés ? Ce jeu-test montre le degré d’intériorisation du schéma corporel et améliore la conscience des rapports entre le système nerveux et la musculature de la statique, c’est-à-dire la musculature postérieure, qui va de la nuque à la pointe des pieds et qui fonctionne comme un tout unique.

Il faut 250 g de Plastiline de couleur claire et neutre, ou bien de la pâte à modeler :

  1. Confortablement assis, dos contre le mur si nécessaire, on travaille le matériel pour lui donner la forme approximative d’une boule, en pétrissant pendant 5 minutes environ.
  2. Une fois que cette première manipulation est terminée, le professeur invite à fermer les yeux et à prendre conscience du contact avec le sol.
  3. On modèle alors une figure humaine en malaxant la pâte pendant quinze minutes, en gardant les yeux fermés jusqu’à la fin du travail. Souvent, vers la fin, quelqu’un essaie de lever le nez pour contrôler, à travers ses paupières mi-closes, à quoi ressemble ce qu’il tient dans la main et essaie d’améliorer son « œuvre ». Mais il vaut mieux ne laisser agir que les doigts : ils savent quoi faire !
  4. À la fin, on rouvre les yeux et on examine sa « créature ». L’émotion est immédiate. Ce petit corps de crête constitue un « double », sans défense et vulnérable.

Les asymétries, les forces et les faiblesses qu’il souligne, sont la manifestation de la façon dont notre cerveau perçoit et contrôle, de façon dysharmonique, le corps. Il faut pousser les enfants à réfléchir sur la question suivante :

« Ce petit personnage représente la façon

dont ton cerveau “voit” ton corps ;

selon toi, est-il important qu’il se voit

de façon de plus en plus précise et équilibrée ? »

Leur laisser le temps d’intervenir.

La pratique du yoga sert aussi à développer ces compétences.

 

 La libre expression de l’imagination (les fables)

La fable n’est pas seulement le lieu des inventions fantastiques et de la magie, c’est aussi celui où les enfants affrontent leurs désirs et leurs peurs cachées pour les élaborer avec l’aide de l’adulte qui raconte et qui se met à leur disposition pour répondre à toutes les questions et les rassurer.

Dans cette section, les fables ont une fin ouverte, ce qui favorise le développement de la créativité, entendue comme libre expression de l’imagination et comme capacité d’adopter des solutions nouvelles et imprévisibles quand on affronte des situations critiques.

Cette capacité est favorisée par l’interactivité : l’enfant se plonge dans la narration et pourra contribuer, avec ses « visions », au développement narratif et à la création d’une fin. Les récits contiennent des pistes de réflexion utiles pour raisonner sur soi, sur des valeurs, des rêves et des aspirations.

 

"L’essentiel, c’est de créer un climat d’écoute et d’identification."

 

Durant l’écoute, il n’est pas nécessaire de rester immobile et allongé les yeux fermés. L’important, c’est d’être à l’aise et tranquille.

On conseille la position allongée dans la première partie, la relaxation et la possibilité de changer à son gré dans la seconde partie, puis la visualisation.

 " Contes et fables représentent depuis toujours

l’outil par lequel les enfants se rapprochent du monde des adultes,

pour en comprendre les règles et les jeux de rôle."

Ce sont les premiers outils pédagogiques que les parents et les enseignants

peuvent utiliser pour aider l’enfant à gérer ses émotions et à réfléchir sur les valeurs humaines.

Le monde fantastique que les récits représentent ne diffère pas de l’imaginaire fantastique mis en scène par les enfants durant le jeu, un monde où il y a des gentils et des méchants, où les animaux parlent, les objets ont des pouvoirs magiques et où tout est possible.

L’enfant n’est pas encore capable de comprendre des raisonnements abstraits alors qu’il peut pressentir le langage fait d’images et de symboles, typique de ce genre narratif.

L’animation d’une fable avec des asanas est au cœur même de la séance que propose Le Petit yoga. Par l’intermédiaire des jeux, les petits pratiquants s’habituent aux postures, ils sont plus calmes et réceptifs, prêts à écouter et à faire.

Les séquences narratives sont structurées pour que les positions se succèdent avec fluidité et que le langage, très simple, n’interrompe pas l’action.

Cela favorise la concentration et laisse expérimenter l’harmonie entre l’esprit e le corps qui constitue l’un des objectifs fondamentaux de la pratique. En outre, les contenus rappellent l’importance du rapport avec la nature et avec tous les êtres vivants. Ils transmettent des valeurs cohérentes avec la philosophie du yoga et avec les instances contemporaines.

Le jeu collectif est l’instrument idéal pour cultiver la confiance en soi et dans les autres.

****

autre extrait disponible : 

Enseigner la pratique du yoga avec les enfants

On n’enseigne pas ce qu’on veut, on n’enseigne pas ce qu’on sait, on enseigne ce qu’on est

L'importance sociale du yoga pour les enfants

Le yoga, pratique de bien-être psychophysique, aspire à des relations plus harmonieuses dans le respect de la nature et de tous les êtres vivants.

****

EXTRAIT du LIVRE de Clemi Tedeschi

Le Petit Yoga

 Comment bâtir des cours de yoga pour les enfants de 5 à 11 ans 

avec des jeux, des exercices et des contes pour grandir

Le petit yoga

 



Cela pourrait vous intéresser